Pourquoi les hommes aiment-ils autant les montres de luxe ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Les hommes ne se séparent plus de leurs montres de luxe, devenues un objet fétiche, pour le plus grand bonheur de l’industrie horlogère. Flavio Becca, le magnat des affaires luxembourgeois, fait partie du clan de ces adorateurs. Pour faire joujou, il a fait l’acquisition de la marque italienne ANONIMO et a créé une filiale en Suisse.

Une montre de luxe, un doudou qui rassure les hommes…

Flavio Becca aime tellement les montres qu’un journal suisse l’a surnommé le Julien Dray du Grand-Duché. En 2011, lors d’une perquisition dans ses bureaux du Luxembourg suite à une enquête pour abus de biens sociaux, les enquêteurs ont eu la surprise de découvrir des cartons entiers remplis de montres de luxe. Pourquoi cette passion dévorante au point de courir autant de risques pour l’assouvir ?

La célèbre phrase de Jacques Séguela : «  Si tu n’as pas une Rolex à cinquante ans, c’est que tu as raté ta vie… » aurait-elle du sens pour lui ? Ou serait-ce l’attribut viril que représente l’objet qui serait la raison de cette fascination ? Dans le cas de Flavio Becca, ces deux arguments sont valables. Mais pour Marc Hayek qui dirige Breguet, Blancpain et Jaquet-Droz, cette passion vient d’ailleurs. Elle s’explique d’abord par le goût des hommes pour la mécanique : « Un calibre horloger est comme un moteur de voiture en miniature.» Selon ce spécialiste la montre est aussi, pour la gente masculine, un objet intime, sentimental qui lui survivra après sa mort, c’est un doudou qui les rassure…

Flavio Becca a perdu la boussole

Pour qu’une montre possède tous ces attributs, il est nécessaire qu’elle soit sublime ce qui n’est pas du tout le cas la nouvelle gamme de montres ANONIMO que Flavio Becca a racheté en 2013. En créant une filiale en Suisse l’homme d’affaires luxembourgeois, a voulu profiter de l’image de l’horlogerie helvète et marier la précision avec le design italien. Pour l’instant c’est raté. La commercialisation ne décolle pas et les commentaires désabusés des internautes, fans de montres de luxe, prouvent l’échec. Ils reprochent le manque d’originalité, d’élégance, ils déplorent également qu’à la revente, ces objets ne valent plus rien, ce qui est effectivement très mauvais signe.

Flavio Becca est un promoteur immobilier et n’est en rien spécialiste de l’horlogerie. Une passion suffit-elle à faire de vous un bon industriel ? Rien n’est moins sûr. D’autant plus que le bétonneur s’est entouré d’amis qui ne sont pas non plus des experts en la matière. Le Président d’ANONIMO Luxembourg, André Wilwert est un ancien banquier qui n’a aucune expérience dans le domaine, tout comme Marc Streibel. En rachetant la prestigieuse marque italienne, Flavio Becca fonce dans le mur. Il est temps qu’il retrouve la boussole…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »